mercredi 11 juillet 2007

Dure est la vie, mon cher Charlou

Je n'ai toujours pas eu de nouvelles de mon avocat. Pas d'nouvelles, bonne nouvelles? J'en suis pas si sûr.

Charlou m'a parlé de sa vie hier soir avant le dodo. Il est né et a grandi à Val-Morin. Il n'était âgé que de 12 ans quand son père excavateur est mort au travail. Incapable de payer son unique héritage - c'est-à-dire une hypothèque sur la maison familiale - l'orphelin décide de partir pour Blainville où il vit dans la misère.

Tanné de vivre dans le conteneur du PFK sur le bord de la 117, il s'engage dans la vente pyramidale et devient très riche. La mafia de Blainville, inquiète de perdre la pole position du crime local, commande l'assassinat de Charlou. L'attentat échoue mais amène des séquelles psychologiques permanentes. Quelques jours plus tard, il délaisse tous ses avoirs et prend le taxi en direction de Montréal.

Il survit grâce aux nombreux services offerts aux sans-abris. À l'été 2004, il se trouve un endroit où dormir. C'est un manoir désaffecté squatté par les junkies de Petite-Patrie. La police y fait une descente alors que Charlou dort paisiblement dans la baignore. Il est condamné à 25 ans de prison ferme.

3 commentaires:

Anonyme a dit...

hahaha désolé charlou, ta vie est trop minable!

Anonyme a dit...

as tu pensé que Charlou avait peut être toujours tout cet argent enfouui quelquepart?? Il pourrait sûrement t'aider à payer le 35000$!

Braddock

Patsu a dit...

man, impossible. charlou a tout perdu, me semble que c'est clair?!?

Mini échantillon du lectorat de Lemming MTL