mercredi 4 février 2009

Extrait pour vous

Les premières réactions à la suite de la publication du synopsis de mon futur roman intitulé « Couteau Contre Couteaux » sont très bonnes! J’en suis évidemment ravi et par conséquent prompt à vous livrer un passage inédit que j’ai écrit cette nuit (nuit blanche mais nuit productive!). Voici donc un extrait se passant peu avant la représentation du spectacle dans le plus grand théâtre au pays :

« John marche sur le trottoir immaculé sous un soleil qui ébloui la ville de Toronto. Les nombreux théâtres qu’il croise lui rappelle que ce soir est le grand soir : des milliers de gens l’observeront manier le couteau tel le meilleur des meilleurs. Son estomac se resserre très fort à l’idée que le spectacle pourrait faire un flop. Malgré cela, il sait que peu importe ce qui arriva son amoureuse Jane sera toujours là pour le supporter et lui apporter un doux réconfort. Par amour pour elle, il entre donc chez le premier fleuriste venu et en ressort avec un bouquet de roses blanches, l’une des fleurs les plus précieuse qui soit. Payées avec l’argent amassée depuis le début de la tournée, John sait qu’il devra renter à l’Hôtel à pied après le spectacle – aucun taxi n’accepterai de transporter quiconque gratuitement… même le plus grand manipulateur de couteaux de la planète terre!

Pensant au plaisir fou qu’aura bientôt Jane à la réception du magnifique présent, John entre en collision avec une Harley Davidson HT 1923 garée sur le trottoir. En percutant le sol, la structure de la moto émet un énorme bruit de carcasse métallique. Sachant que le bolide doit appartenir à un motard dans le bar tout juste situé à côté, l’amoureux prend aussitôt ses jambes à son cou. Tout ce qu’il souhaite, c’est que la Harley soit sans dommage et que personne n'aille été témoin de la scène. En effet, il ne faudrait surtout pas que l'affaire se voit rapportée dans les journaux à potins - ça nuit à une carrière ça! Malheureusement pour lui, un couple de touristes Chinois a tout vu. »

On apprendra plus tard dans le roman que si John n’avait pas fait l’achat de ses fleurs dispendieuses, il aurait eu assez de fric pour prendre un taxi le soir et arriver à son hôtel juste à temps pour sauver Jane. Malade comme histoire hein?

3 commentaires:

Iori o Sama Maso a dit...

Woooooaaaa !1

Couteau Contre Couteaux . si sa sort sur le marché

j'achète !! , c'est sûr :)

bon synopsis , cela ma intrigué juste qu'aux bout.

J'aime bien le fait que l'auteur souligne la marque de la moto.
une Harley Davidson HT 1923 , ce n'est pas une marque ordinaire !

Aussi , un petit conseil d'ami, Une scène de bar = une scène de bataille !

Souvien toi de cela !

Ciao , ton fan numéro 1

5/5 pour le synopsis

Le fantome a dit...

Boue !!!!

Boue !!!

Lenning , aimerais-tu aller au restaurent avec moi. K'aime bien la compagnie de keune homme célibataitre.
BOue , boue , voue!!!!!!!

Iori o Sama Maso a dit...

Woooooow.... Un fantome .

Leeming , il est très étrange ce mec!

Mini échantillon du lectorat de Lemming MTL