dimanche 26 octobre 2008

→ La maison du cauchemar

Ce nanar horrifique est un de mes favoris. Le simple fait de savoir que TQS a déjà diffusé le film à l'époque me suffit amplement. Outre cela, les personnages sont admirablement grotesques et unidimensionnels et l'histoire est aussi pertinente qu'un pot de Nutella sans pain tranché.

L'extrait qui suit en vaut la peine pour ce que le protagoniste y déblatère: "Nous (les cibistes) nous avons une étique." Vide, vide, vide. Notez le mec trop paresseux qui demande à sa copine à l'autre bout de la pièce de lui donner le magnéto se trouvant à deux mètres de lui.



On apprendra un peu plus tard dans le film que le message C.B. capté provient d'une maison hanté dans la région du Massachusetts (que le film associera peu subtilement au village de Salem). D'ailleurs, le protagoniste découvrira que le message n'était pas une retransmission en directe mais une prophétie annonçant la mort d'un campeur! Voici la scène qui ferait frémir un chimpanzé. Remarquez la similitude entre le playback (ou "playforward"?) et la scène véritable.

2 commentaires:

Maso AKA 'Ness' a dit...

ton gout pour les films m'impressione à chaque fois.

est-ce que c'est moi , ou le cri de mort est la même que dans White Fire !?

hector a dit...

@maso: je ne pense pas que ce soit le même comme c'est plus compliqué de chercher un cri dans une banque de son que de demander à un acteur de faire le cri. Par contre, c'est possible que ce soit le même gars qui a fait la traduction.

Mini échantillon du lectorat de Lemming MTL