vendredi 30 janvier 2009

Contraire inimaginable

J'adore mes weekends qui débutent le vendredi et finissent le lundi: je peux me coucher tard après une longue soirée bue, me lever tard après une nuit de crampes, magasiner sur Ste-Catherine malgré un terrible mal de tête, revenir chez soi prématurément, me recoucher, dormir encore, me réveiller parce-qu'une personne distraite (moi en l'occurrence) a idiotement oublié de se nourrir en journée et de répéter le processus jusqu'au crépuscule du premier jour de semaine. Un mode de vie intense mais à la fois intensément à la mode. Dans un futur que je qualifierais d'immédiat, on m'arrêtera sur le trottoir pour me confirmer de vive voix que nul être n'est plus cool que Johnny Lee Lemming. Et moi, ensuite, de retirer mes petits écouteurs de iPhone et de faire entendre ma musique à la brave personne; elle n'en reviendra pas. Du tout. Le contraire est tout à fait impossible.

1 commentaire:

Le fantome a dit...

Je suis un Fantome !!!
Boue !!!!!!!

Mini échantillon du lectorat de Lemming MTL