lundi 4 février 2008

1, 2, 3... on s'amuse!

Le weekend m'a brisé la forme. Je ne peux que rester étendu au sol et compter les particules de poussières flottantes histoire de me divertir. Toute tentative de mouvement pourrait m'achever, me détruire. La glissade sur neige dans les pentes folles du parc Mont-Royal m'a vidé jusqu'à ce que mon corps soit en mal de ses calories.

J'ai pratiqué ce sport enfantin seul, fidèle à mes habitudes de solitaire assumé. À vrai dire, ce moment intimiste avec le Moi était pleinement perturbé par la horde de jeunes garçons et jeunes filles qui dominait le paysage. Par ailleurs, leurs parents exprimaient sans retenue une méfiance dérangeante à mon égard.

Quoiqu'il en soit, je me suis amusé tendrement comme un p'tit fou plein de marde.

2 commentaires:

Andore Lavoix a dit...

TOé là !"!!!!

Je suis en accord avec les parents qui te regardaient avec méfiance.

Tu sais dans mon jeune temps , je jouais aussi à la glissade dans les collines du parc LaFontaine. Je jouais avec Joey Loikal.

Je me souviens comme c'était hier. On glissait ensemble et c'était très agréable. On foncait sur les petites filles et on lancait la luge sur les garçons méchant et prétentieux. Dans un moment de l'après-midi, un homme d'un certain âge vient nous voir. Il dit: << allo les encfants>> Joey que j'appelais Loikon allait voir cet homme avec gaité! L'homme lui dit avec un ton de grand papa << stoé , tu ma l'air gay ?>> Joey lui serre la jambes comme un enfant de 5 ans et lui dit << OUi c'est vrais !!>> Avant même que l'homme lui répond, je couru vers Loikal et je lui dit : << Quest que tu fais , je veux que tu part très loin de cette homme qui ma l'air d'un loche
( Louche, jargon d'enfant de 8 ans)

Tout à coup une descente de polices arrive ! L'homme en question figé par l'intervention des policiers. Les policier avec leurs grosse mitraillieuses tire dans le tas d'enfant. Des Cris de souffrances se font hurler dans toute la côte. C'était affreux, c'est comme un chat qui se fait piller sur la queue par un autre chat , fort et beaucoup plus dominant. Ceci se termine qu'il ont arrêté un autre que celui auquel Joey Loikal s'aggripait! Après que les agent fédéraux soient partit . Je me suis fâché et tout a coup , j'ai pris ma luge et je l'ai lansé ( jargon d'un enfant de 7 ans) sur un certain Hilk Werty qui trainait sur les lieux. Je suis partit en fury et je tabassait les enfants de la garderie qui était situé à coté du park ( jargon de mauvais parent francophone) La garderie S'appelait << Aimez-vous entre vous autre>> Je leur ais montré q'Est que d'aimé Moi , ouais ! , moé . Plus tard dans la journée , je portait les jupes court de ma soeur ainé et je me promenait sur la rue sherbrooke. Des gentil Camioneurs mon fait embarquer dans leurs camions pour un petit tours de quartier , C'est Drole , moi qui pensait qui faillait payer pour faire une telle action. Non seulement j'ai pas payer, mais en plus j'ai reçue de l'argent en retours , la vie est vraiment spécial. Le Lendemain ,je regardais la télévision et j'ai vue la pjoto ( Photo , un autre jargon d'enfant) . J'ai apris que l'homme Louche qui avait l'air d'un pédophile en cavale était en fait l'homme Radio-Actif !!!! Mon héro que j'admirais ! Je venais de découvrir que Joey Loikal était devenu le Sbire que mon héro aux gros muscles cherchait. Joey Loikal était devenu le garçon Atomique pour l'accompagné dans ces aventures avec beaucoup d'actions. Il a combattu le méchant MarrantMarin, Le psycho Scientifique , Le méchant cloune et d'autre super Vilain tels Daymon Dalesgpage!

sa fait 24 ans de cela .Depuis ce temps je me sens perturbé mentalement. J'ai besoin de ton aide !!!

Au secours !!!!11

Johnny Lee Lemming a dit...

Bon, tu me reproches de jouer dans la neige en présence d'enfants et tu veux mon aide? Je suis totalement outré par vos dires qui sont, ma foi, outrant.

En toute honnêteté, j'ai été touché par votre grande histoire véridique. D'ailleur, au moment de vos écrire, je viens de vivre une histoire similaire. C'est maintenant moi qui demande votre aide. Aidez-moi, je vous en pris. À l'aide.

Mais non, mais non, je m'en tire bien mais j'aimerais avoir votre support, si peu soit-il, afin de m'assurer, de mettre toutes les chances de mon côté, que je ne deviendrais pas légume selon des circonstances qui pourraient être évités. Vous me comprenez, j'en suis convaincu.

-jleelemming

Mini échantillon du lectorat de Lemming MTL